La marin p-é-cheur

La voile est une occupation de solitaire. On peut se demander si ce n’est pas le voilier qui est solitaire, en voyant ces photos de coques fières inclinées à 90° par un vent énergique, au pont désert probablement parce que tout le monde a glissé à l’eau.
Le marin semble davantage même qu’un solitaire, presqu’un martyr sur la croix, s’il faut qu’il se cloue aux planches pour rester attaché à son bateau.