Les calédoniens trop forts et trop nuls

Trop fort :
Les bordelais ont dépensé des centaines de millions d’euros pour refaire les bords de la Garonne
et l’inscrire au Patrimoine Mondial de l’Humanité.
Les calédoniens ont réussi à y inscrire le lagon tout entier
en changeant quelques plaques de pelouse sur l’Anse Vata.

Trop nul :
Le nouveau drapeau calédonien a déjà un parfum de cendres

2 réflexions au sujet de « Les calédoniens trop forts et trop nuls »

  1. Le seul reproche que l’on peut faire au drapeau kanak n’est pas sa référence identitaire, mais l’utilisation qui en est parfois faite au détriment de cette identité, par exemple quand il est hissé ou peint sur des masures implantées n’importe où, sur des arguments précaires, en contradiction avec les règles qui nous gouvernent tous.
    Le drapeau est employé ici pour donner l’immunité au projet purement égoïste d’un individu, et cette utilisation nuit à l’ensemble de la communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *