Petit manuel de l'enseignant de brousse

L’école échoue, en brousse, parce que les enseignants n’ont pas conscience de son double rôle:
-L’apprentissage scolaire, certes, qui culmine sur un joyau:
avoir appris à apprendre*
-Mais aussi l’inculcation d’un enfermement social certain, de codes sans aucun rapport avec les matières enseignées, de la découverte frustrante des échelons de compétence et de leur influence dans une nouvelle hiérarchie sociale:

Tout ceci est ritualisé chez l’européen, à un degré inférieur à d’autres cultures (Japon), mais très supérieur à la mélanésienne.
Voici la barrière qu’impose, en croyant bien faire, l’enseignant fraîchement arrivé de métropole.
Car malheureusement pour lui, les parents ne reconnaissent pas ces barreaux de la société occidentale, et ne lui transmettent pas le pouvoir,
qui, dans sa classe, lui échappe.
Il croit, à tort, qu’on refuse le contenu de son enseignement,
quand c’est seulement la forme.
C’est l’humour autant que la science
qui lui permettra de devenir chef de la bande.

Professeurs, vous êtes dans un village qui n’a pas besoin de prison.
Le bâtiment même de l’école est-il obligatoire?**
Faites parfois la classe dans un champ, invitez les parents.
Emmenez vos élèves visiter un lycée (camp de concentration?) à Nouméa,
il faut bien une initiation…

*Le moyen le plus efficace trouvé à ce jour pour vérifier sa méthode d’apprentissage est d’enseigner soi-même
-> repensons la classe: mettons l’élève dans une situation de transmission de la leçon et non de récitation, motivation facilitée en lui laissant choisir son sujet à l’avance parmi ceux appris,
valorisons les autres élèves dans leur capacité à prendre l’orateur en défaut.
Tentez l’expérience de demander à chaque élève, au moins une fois par trimestre, de faire lui-même la classe sur un sujet quelconque du programme.
**Quadrillage d’espace… et d’emploi du temps
La plus belle réussite de l’enseignant est quand le moindre de ses élèves ressent une perte en séchant un cours.

Voir aussi Enseigner en Mélanésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *