Sida

Le SIDA n’a explosé en Nouvelle-Calédonie. Grâce au tissu social serré. Seul avantage de la faible mixité ethnique. Un salaud ne peut pas coucher avec une femme et lui annoncer ensuite son infortune. Il n’y a pas d’inconnues. La rancoeur des malades est atténuée par la disponibilité des traitements. Il n’y a pas non plus de prostitution, comme au Vanuatu. Le niveau de vie n’est pas le même. L’exil reste une solution rare aux difficultés familiales.

SIDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *