oct 222008
 

Devant le désastre de l’histoire de l’Homme,
les historiens pointent la tyrannie, l’exploitation, l’élitisme.

Les philosophes, levant un peu plus le voile,
montrent facilement les excès et tromperies de la morale,
de l’amour, de la fraternité,
ocupant pourtant le podium des valeurs humaines.

L’ornière où ces valeurs ennemies s’empêtrent est la même:
C’est l’appréciation de l’égalité.

Les humanistes ont le travers de prétendre que les individus sont égaux
alors qu’à l’évidence ils ne le sont pas,
tandis que les élitistes proclament que les individus sont inégaux
mais ont le travers de refuser les changements de place.

Les fondamentaux de l’équilibre,
sont l’égalité des chances (1)
et gagner ses droits en démontrant sa compétence à les exercer.

Aucune société humaine n’a encore utilisé ces critères,
bien complexes à mettre en oeuvre il est vrai.
L’utopie n’a pas été testée…


Humanitaire de Xavier Gorce

(1) jusqu’au traficotage génétique? On y vient.

 Leave a Reply

(requis)

(requis)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>