Le mythe enfanté par l’épouvantail

La polyconscience ne fait pas qu’intégrer les mythes chez ceux qui en prennent connaissance, elle en est à l’origine.
Imaginez quel pouvait être le retentissement des songes chez l’homme primitif, qui ne s’en est jamais fait expliquer le mécanisme par un neurologue.
Est-il difficile de croire qu’il a pu bâtir, à partir de ces rêves extraordinairement étranges, toute une panoplie de dieux, de héros et de monstres ?
Que serait devenu le grand méchant loup, s’il s’était invité dans nos nuits, et qu’une mère ne soit pas là pour certifier son inexistence, au matin ou au milieu de nos hurlements nocturnes ?

L’inconscient de l’homme a créé ses épouvantails. Des millénaires de raison n’en sont toujours pas venus à bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *