Le Dingue

Qui d’autre qu’un dingue pourrait inventer les scénarios du rêve ?
Il n’ose guère se mélanger à la polyconscience. Quand le sommeil couche celle-ci, éteignant nombre de communications corticales, le Dingue se lève et arpente les allées assombries de l’esprit, déclamant ses histoires inouïes, effrayantes et pernicieuses.
Conteur impuissant, il roule des yeux et agite en vain les membres, futile tentative d’existence. Parfois le Dingue acquière assez de puissance pour nous extraire de la couche et nous traîner, somnambules, parlant un langage étrange, dans des tâches fantômatiques.
Au réveil, le Dingue tire sa révérence, tandis que les premiers arrivants de la polyconscience nettoient précipitamment les relents de la débauche nocturne.

Ma polyconscience cherche une technicienne de sous la surface pour un ménage très tôt le matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *