Egan Greg – La cité des permutants

Posted janvier 23rd, 2013 by admin

cite-des-permtants6/10
Cette oeuvre de 1994 est vraiment phénoménale en ce sens qu’elle décolle plus haut que n’importe quelle autre dans la hard science, y perd provisoirement tout sens de l’humanité, puis atterrit sur une idée étonnamment réaliste de Dieu.
Dieu semble impossible à crucifier définitivement.

Le titre est une fausse accroche : pas d’expériences biologiques désordonnées dans ce scénario. Des copies informatiques d’humains (vivants ou non) achètent du temps de calcul sur les réseaux informatiques pour continuer à « vivre », c’est-à-dire à faire tourner les algorithmes complexes qui les constituent. Par économie leur temps est ralenti. L’accélérer pour discuter en temps réel avec les vivants est aussi coûteux que remplir le réservoir d’un gros yatch ! Les copies sont en compétition avec d’autres tâches utilisant le réseau, comme la modélisation du climat, dévoreuse d’énormes puissances de calcul.

Confrontées à ces difficultés et au désir d’immortalité, les originaux humains des copies créent pour elles un univers ex-nihilo en y incluant les équations d’une nouvelle forme de vie potentielle, extra-terrestre. Elles sont les dieux virtuels de ce nouvel univers. Cependant, la forme de vie accède à l’intelligence et théorise ce qui l’entoure. A la grande surprise des « dieux » qui s’apprêtent à se révéler à eux, ils construisent une cosmogonie cohérente dont toute déité est absente ; leur réalité s’affirme et provoque un retour du domaine des dieux au néant, ceux-ci étant obligés de s’enfuir en urgence dans un nouvel univers recréé.
Un physicien, s’il ne pourrait dire le scénario réaliste, ne pourrait pas davantage affirmer qu’il ne tient pas debout. Nous pourrions être cette nouvelle espèce qui s’est débarrassée de son Dieu en imaginant le monde autrement.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>