La stratégie Ender, de Orson Scott Card

Posted juin 13th, 2012 by admin

Orson Scott Card a écrit ici presque le prototype du space-opera classique, guerrier, dédié à la préservation de l’humanité quelqu’en soient les moyens, dans une déontologie s’arrêtant à la frontière de l’espèce. Un livre inventif et original dans sa chute, émoustillant pour le jeune lecteur que j’étais alors. Enorme déception sur la suite du cycle, écrite dans un esprit non pas seulement différent mais véritablement contraire : il s’agit pour Ender d’expier son instrumentalisation par les décisionnaires à conscience étriquée de sa propre race.
Le changement se comprend si on connait Orson Scott Card, de religion mormone et défenseur d’un humanisme transculturel. J’imagine que ce premier roman est la concession faite à ses rêves d’adolescent, pleins de conquêtes et de héros, et qu’il a voulu expier lui-même, par l’intermédiaire d’Ender, cette entorse aux principes qu’il s’est construits par la suite.
Si vous avez adoré « La stratégie Ender », il n’est pas sûr du tout, donc, que vous appréciez autant la suite du cycle, certes humaniste (plutôt « alieniste »), mais beaucoup moins accrocheuse, voire ennuyeuse.
Orson Scott Card semble avoir voulu trouver un compromis avec un nouveau cycle parallèle à Ender : La saga des Ombres.

One Response to “La stratégie Ender, de Orson Scott Card”

  1. tableau

    |Je tiens a exprimer mon admiration pour votre talent d’ecriture et votre capacite a capter vos lecteurs du debut a la fin.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>