Les foudres de l’abîme, de Philippe Tessier

Posted juin 26th, 2011 by admin

L’univers de Polaris est un des meilleurs « space-opera » et se situe… sur Terre, dans les profondeurs marines, refuge de l’humanité et des rêves de domination intacts de certains de ses membres. Philippe Tessier a créé un savoureux mélange de héros contrastés et de nations marines étranges, héritières d’empires technologiques mystérieux. Pas un instant d’ennui.
Pendant mille ans, les Généticiens ont régné en maîtres absolus sur un monde sous-marin devenu le dernier refuge d’une humanité chassée de la surface. Quand l’Empire du Mal s’effondra, terrassé par l’Alliance Azure, les océans devinrent le champs de bataille de multiples factions qui s’entredéchiraient pour le pouvoir. Cinq siècles plus tard, des milliers de communautés se sont établies sur les fonds marins dans l’ombre d’Etats et d’organisations qui tentent de survivre dans un univers hostile. C’est dans ce contexte que la paisible communauté de Fuego Liberdad se retrouve un jour harcelée par des navires pirates. Enfin, c’est ce que prétend l’Hégémonie quand elle envoie son navire amiral et son escorte pour  » restaurer  » la paix. Mais la nation des Patriarches n’est pas réputée pour apporter une aide désintéressée aux communautés indépendantes. Tous se posent alors la question : que sont venus chercher les troupes hégémoniennes ?

Premier cycle – Les foudres de l’abîme :
Tome 1 – La directive Exeter
Tome 2 – Opération Nemrod
Tome 3 – Les soldats du Crépuscule

Deuxième cycle – Projet Domination, dont le dernier tome est à paraître :
Tome 1 – Oracle
Tome 2 – Conscience
Si nous ne parvenons. toujours pas ci avoir une vision claire des événements ayant entraîné la chute de l’Empire des Généticiens, ni du rôle loue par l’Alliance Azure au cours de cette insurrection, nous discernons, par contre, de manière plus précise les différents éléments qui ont conduit au Grand Conflit du sixième siècle. Comme vous le savez l’humanité, après avoir été chassée de la surface par une destruction totale de l’écosystème, s’est réfugiée dans les profondeurs des océans où elle a établi des milliers de petites communautés indépendantes survivant à l’ombre de puissantes nations. Au début du sixième siècle, malgré de multiples problèmes comme la prolifération des pirates, la dégénérescence génétique ou le virus de stérilité, il semblait que les différentes puissances soient parvenues à un équilibre permettant d’envisager un avenir plus serein. L’alliance des nations dans le domaine spatial, la recherche concertée d’une stabilité politique grâce à l’O.E.S.M ou bien encore la collaboration des laboratoires de génétique était autant de signes laissant présager une coalition globale. Malheureusement, cette union vola en éclats au milieu du sixième siècle et engendra le conflit dont l’humanité porte encore aujourd’hui les stigmates.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>