Fév 062011
 

Après les spécialités cruxifiées au tableau des poisons vendus par les laboratoires – Vioxx, Isoméride, Diantalvic… -, voici un wagon de médicaments suspects qui se place sur une voie de garage, car n’en doutons pas, la publication de leurs noms va faire chuter nettement le nombre de leurs utilisateurs. Vous trouverez ici un bon décryptage de cette liste. Mais comment savoir, sur le fond, quelle est l’utilité réelle d’un médicament ? Continue reading »

Mai 202006
 

L’ostéoporose est le type même de la maladie qui fait peur avec des chiffres. Pas de symptômes alarmants et vitaux comme les affections cardiaques. Pas de déchéance ou d’agonie frappantes comme les cancers. Pas de paralysie poignante comme les affections neurologiques. Même pas de douleurs chroniques comme l’arthrose. Avec l’ostéoporose, on casse plus facilement, c’est tout.

4 femmes sur 10 atteignant l’âge de la ménopause feront une fracture liée à l’ostéoporose avant la fin de leur vie. C’est le chiffre le plus parlant. Servi brut, c’est celui qui sert à inquiéter les populations et surtout les médecins qui les traitent…
Précisons un peu le contexte: L’information sur les risques de l’ostéoporose est promue essentiellement par les laboratoires fabricants des médicaments dédiés, et par des organismes scientifiques comme l’IOF et le GRIO, qui sont parmi les plus liés à l’industrie pharmaceutique. Lire la suite…