Sep 232008
 

L’arthrose est un ensemble de maladies locales. Quand elle se déclare d’un côté, il y a de fortes chances qu’elle touche l’autre… si les contraintes sont identiques.
Or nous ne fonctionnons pas symétriquement -> il est rare qu’une arthrose démarre simultanément des 2 côtés, et l’atteinte d’une hanche ne condamne pas automatiquement l’autre.

Une étude sur une centaine de personnes (1) a tenté de répondre à la question.
Résultat: Que la coxarthrose soit apparue sans cause apparente (facteurs génétiques probables) et un faible encastrement de la tête fémorale dans le bassin (faible angle de couverture externe du cotyle) sont de mauvais pronostic pour l’autre hanche,
tandis qu’une cause évidente, telle qu’une malformation sur la 1ère hanche, n’entraîne pas de grand risque pour la seconde.

Vous savez que nous n’aimons pas placer des épées de Damoclès sur la tête des malades quand ça n’arrange en rien leur situation future.
Retenez qu’une arthrose est rarement douloureuse des 2 côtés de façon identique: Certains usent complètement leur cartilage sans avoir ressenti pire qu’une vague gêne à l’effort.
Enfin, si votre 1ère hanche est à la poubelle, remplacée par une rutilante prothèse, les contraintes sur l’autre hanche vont changer -> méfiez-vous des pronostics.

(1) Vossinakis IC et coll. : Unilateral hip osteoarthritis: can we predict the outcome of the other hip? Skeletal Radiology 2008 37(10): 911-6