Quel patient êtes-vous? Quels patients soignez-vous?

L’essentiel:
Les 3 stades d’évolution du patient:
1) Le Malade
2) L’Impatient
3) L’Analyste

Je suis désolée, Docteur, mais une fois de plus je ne suis pas d’accord…
Continuer la lecture de Quel patient êtes-vous? Quels patients soignez-vous?

Que dire d’original sur l’ostéoporose en 2008? Les facteurs physiques

Dans ce topo avant tout destiné aux médecins, sensibilisez-vous aux éléments de l’examen physique qui identifient les personnes les plus à risque.

Une méthode d’évaluation du risque fracturaire…
Evaluation

Quand sert le traitement? (Cancer (2): le traitement)

L’essentiel: Réflexions sur la prise en charge des cancers,
indirectement motivées par la controverse sur les longues maladies.

Sur l’indication des traitements…

2 catégories de cancers:
1) pronostic favorable, chances de guérison avec un traitement spécifique
ou de gain de plusieurs années de vie
sans que ces traitements les transforment en chemin de croix,
ou encore évolution spontanée lente chez une personne âgée,
qui dissuadera de tout traitement agressif.
2) pronostic médiocre: traitements capables d’obtenir une prolongation de vie,
au prix fixe d’une détérioration parfois considérable de la qualité de celle-ci
(mutilations chirurgicales, effets indésirables des chimio et radiothérapies).

Dans 2 jours: hausse des prix du tabac
Hausse du tabac
Continuer la lecture de Quand sert le traitement? (Cancer (2): le traitement)

Cancer (1): Du relationnel…

2 critiques des patients et familles:
-manque de sincérité
-défaut d’empathie
Des médecins pensent se voir reprocher leur sincérité
alors que c’est la froideur de leur discours qui est en cause.
Un vrai problème par contre: Patient et famille qui cherchent un coupable,
ayant de maigres capacités d’adaptation à l’imprévu.
Le médecin ne doit pas prendre comme critique personnelle
un mauvais défoulement, effet d’une vie brisée.


Continuer la lecture de Cancer (1): Du relationnel…

Dynamite de groupe

Peu de différences entre un enseignant et un médecin.
Chacun fait cours sur la relation avec le monde.
Le médecin est spécialisé dans la maladie,
et l’intimité de l’examen clinique lui fait perdre un temps fou:
Il doit répéter ses conseils à chacun,
tandis que l’enseignant éduque 30 élèves en même temps,
et profite de la dynamique de groupe.

Que le nombre de médecin diminue,
qu’on lui demande davantage encore de productivité,
voici à quoi ressemblera son cahier de textes:

8H: Collectif des enfants au nez suintant: prélèvement de virus par le Ministère de la Défense, mouchage parrainé par Cleanezz
8H15: Course des Mères armées de pipettes de sérum phy
8H20: Remise des plaques de chocolat aux bambins ayant échappé aux forcenées
8H30: Stérilisation du cabinet…
et du Dr Helmut Schmutz qui tente d’abuser d’une de ses clientes.

9H: La colonne des lombalgiques s’étire devant la porte.
9H10: Tout le monde est installé, pendu par les pieds.
Rien ne vaut une bonne traction lombaire.
Mr Lastic, qui en est à sa 3ème année de traitement, a les cheveux qui traînent par terre.
9H20: Helmut Schmutz décroche la volière avec un lancer d’étoiles de ninja.
Pas de mort cette fois-ci. Il se promet de renégocier son assurance professionnelle.
9H25: Les poches sont vidées. Chacun ramène les boîtes de calmants distribuées la dernière fois.
Le gogo qui en a pris est ligoté par terre et les autres sautent à pieds joints dessus. Il est temps qu’il apprenne ce qu’est une vraie douleur!
9H35: Voici venue la phase personnalisée du traitement: la Manipulation.
L’imposition se fait d’abord par les mains, légère, à distance,
puis devient plus lourde, par un gros chèque de proximité.

10H: L’armée des 300 colopathes est chassée à coups d’Air Wick.
Le cabinet a été fermé par L’Ordre,
le Dr Helmut Schmutz placé en thérapipi cocollective
pour usage abusif de Dynamite de Groupe.

Dentiste pissant

Le toucher, sens méconnu

L’essentiel:
-Le toucher reste un sens basique pour beaucoup d’entre nous.
-Découvrir son étendue peut être un problème dans les traitements physiques.
-Désacralisons pour ne pas perdre une belle arme thérapeutique.

Toucher
Je vais maintenant toucher vos seins, Marie-Paule. Il le faut. J’ai parié avec Maman que je le ferai.
Continuer la lecture de Le toucher, sens méconnu

Le genou de Mamie

Ma grand-mère a consulté un prof de rhumato.
Elle a 99 ans, trotte comme un lapin, n’avale aucun cachet.
(Elle prend toujours mon avis quand un confrère tente de lui en inscrire sur la pancarte).
Mamie d’un rhumatologue, elle ne prend même pas un anti-ostéoporotique!
C’est-à-dire… quand je vois sa touffe de cheveux blancs à la hauteur de mon nombril… je lui dis que c’est un peu tard!

Bon quand même, à force d’user le trottoir jusqu’à l’église,
elle a fini par user un peu son genou.
La municipalité veut bien refaire les joints du trottoir, mais pas la jointure de Mamie.

Bonne forme
Continuer la lecture de Le genou de Mamie

Aide à l’observance ou marketing masqué?

L’essentiel:
-Médecin et labos: trafic d’influence démasqué.
-Nouvelle cible: le malade, délégué médical idéal.
-Aide à l’observance = un bon consommateur.
-Bien-être, prévention, traitements curatifs:
Marchés différents… règles différentes.

cheveux
Continuer la lecture de Aide à l’observance ou marketing masqué?

Baisse d’audition avec l’âge: L’arthrose aussi.

La perte d’audition a de nombreuses causes… dont la plus commune après 60 ans: l’arthrose.
Le son est transmis du tympan à l’oreille interne par une chaîne de petits os: les osselets. Or leurs articulations sont recouvertes de cartilage, comme les autres. Son altération rigidifie la chaîne de transmission et diminue l’audition.

Ne jetez plus vos ressorts. Ils sont peut-être votre prochaine « prothèse totale de l’oreille moyenne ».

Rawool VW et coll. : “ Ear Admittance and Hearing Abnormalities in Individuals with Osteoarthritis.” Audiology and Neurotology 2007; 12(2): 127-36

Et la vue, c’est l’arthrose aussi?
Aveuglement
« Tout va bien! La dinde est dans le micro-ondes et je donne à manger au bébé »

MEP: Peinture bleu ciel sur la pratique médicale

L’essentiel:
-MEP = Modes d’exercices particuliers, populaires sans démonstration scientifique claire de leur mode d’action: acupuncture, homéopathie, mésothérapie…
-Paravents derrière lesquels peuvent se cacher des insuffisances diagnostiques, la paresse, et les entorses à l’éthique.
-Essor favorisé par les excès de la médecine classique, mal guidée dans la prise en charge des petits maux par le désert de preuves scientifiques.
-La consultation plus courte n’a pu répondre à la montée des angoisses et des questions.
-Les MEP, plus chers, redonnent du temps. Mais ne font pas de meilleurs diagnosticiens.
-L’aiguille peut faciliter la communication. Souvent elle la remplace.
-Le patient est jugé incapable de recevoir un discours… qui ne lui a pas été adapté.

Choisir son médecin traitant

Continuer la lecture de MEP: Peinture bleu ciel sur la pratique médicale

Didier Sicart ou comment se faire mousser avec l’éthique

Vraie brève, pour une fois: Sicart, président du Comité consultatif national d’éthique, accuse les centres de diagnostic prénatal (conseillent les parents sur la continuation d’une grossesse en cas de malformation), de flirter avec l’eugénisme et de renvoyer à une perspective terrifiante: celle de l’éradication.

Pas moins.

Monsieur Sicard n’a sans doute vu que de la stratosphère les bouleversements que représente un handicapé intellectuel dans une famille.
Rendez-vous quand la médecine sera capable de les éviter.
Les Cassandre de salon apparaîtront moins ridicules.

Handicap

LOI ! Transparence de l’information médicale

L’existence de liens entre un professionnel de la santé et un industriel doit désormais être énoncée lors de toute publication ou conférence.

Si nos tribunes ne vous ont pas encore convaincu du bien-fondé de cette mesure, lisez sur le site du Formindep l’histoire de cette petite fille américaine, diagnostiquée hyperactive et bipolaire à 2 ans!, traitée par neuroleptique, anti-épileptique et anti-hypertenseur, décédée à 4 ans de surdosage médicamenteux. Les médecins de l’hôpital où elle était suivie jugeaient le traitement approprié. Problème, caricatural, de références…

Conflit d interet

Le scandale des revenus des médecins libéraux

Charge des journaux après le rapport du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance maladie: le revenu des médecins a progressé 3 fois plus vite que celui des salariés en l’espace de 14 ans.
Démagogie primaire et désinformation: Comment peut-on regrouper des revenus dont certains stagnent alors que d’autres flambent? Imaginons que chez les salariés le revenu des cadres supérieurs ait progressé de 20%, celui des employés de 2%, moyenne « satisfaisante » de 8%. Satisfaisant pour tous?
Contrairement à une idée reçue, il y a des écarts considérables entre médecins.


Apprenti magicien autant que chirurgien émérite,
le Dr Clumbott tente toujours le vieux tour de la nappe de table après chaque opération.

Continuer la lecture de Le scandale des revenus des médecins libéraux