Juin 172008
 

…ni celle de l’enfant à naître,
ni celle du grand malade en phase terminale,
ni celle des vieillards en fin de vie. »
Cardinal André XXIII, archevêque de Paris

Manipulation.
En soutenant les 2 derniers items,
qui rassembleront une majorité favorable,
on glisse dans le package le premier,
fortement imprégné de conservatisme idéologique.

Quel rapport en effet entre des adultes en fin de vie
et un enfant à naître?
L’organisation de l’avortement,
puisque c’est bien le sujet,
n’est pas décider de la mort de l’enfant,
qui n’est pas encore une personne,
mais la survie de la mère,
qui en est une, avec toute son histoire,
à ne pas gâcher.

Car les avortements continueront,
même non organisés.
Son éminence propose-t-elle de favoriser à nouveau
l’assaut à la fourchette au fond d’une grange?