La douleur insupportable

Amalgame fatal : ‘douleur insupportable’ fusionne ‘douleur intense’ et ‘je suis incapable de supporter’. 50/50 ? Non. Le réglage entre les deux dépend de chaque personne. Il va de 99/1 à 1/99. Or ce réglage bouleverse complètement la prise en charge, tantôt essentiellement biologique, tantôt psychologique.

La facilité à guérir change tout aussi radicalement. La biologie peut renâcler mais c’est une question de technique. Les cellules n’ont rien à dire. Tandis que la psychologie peut résister désespérément à la guérison, en commençant par nier son implication. Examiner tranquillement le ‘je suis incapable de supporter’ ? C’est impossible. La psychologie se défend en montrant énergiquement la ‘douleur intense’.

Typiquement le 99/1 est une sciatique sur hernie exclue ou une nécrose viscérale. Inutile d’associer ‘douleur intense’ à autre chose car c’est : ‘personne ne peut supporter’. La tâche médicale est simple : arrêter l’hyper-stimulation du nerf (stopper la lésion, anesthésier le nerf, couper la transmission au cerveau). Le tort de certains médecins est d’hésiter à utiliser les morphiniques. Dans cette situation, la psychologie a une importance secondaire. La conscience va jusqu’à fuir.

Tandis que dans le 1/99 le médecin s’acharne à endormir des nerfs guère excités et agresse une biologie qui se porte comme un charme. Psychologie du patient et thérapeute attaquent de concert un faux coupable. Le corps est mis en prison, accusé de tous les défauts, ne peut rien dire. Par défaut d’activité il devient réellement impotent et finit par correspondre à ce qu’on a voulu faire de lui : un grand handicapé.

Exagéré ? Nullement. La salle d’attente du rhumatologue contient une majorité de 10/90 et davantage de 1/99 que de 99/1. Est-ce une surprise ? Les 99/1 guérissent très vite, les 1/99 jamais. Si votre ‘douleur insupportable’ dure depuis des années, n’est-il pas temps d’aider le médecin à vous guérir en lui permettant d’examiner votre psychologie ?

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *