L’EBM s’attaque à la fibromyalgie ! Abaissez vos visières !

C’est une page entièrement nouvelle de l’histoire du comique qui est en train de s’écrire : l’Evidence Based Medecine s’attaque à l’émotion et au tempérament (1). A grands frais et au terme de profondes ruminations, l’on parvient à transférer dans la section « niveau satisfaisant de preuve » des notions que notre espace phénoménologique possède déjà vers l’âge de deux ans.

Dernière acquisition admirable : les affects jouent un rôle critique dans l’expérience de la douleur ! L’équilibre entre les négatifs (peur, honte, colère…) et les positifs (enthousiasme, bonheur, engagement…) retentit sur notre état de santé. Evaluation démontrée chez les fibromyalgiques, premières à bénéficier de cette percée. Elles ont en majorité un style affect « dépressif » tandis que le style « sain » expose très peu à la maladie. Les recherches sont en cours pour trouver la molécule qui permet de transformer le mauvais style en l’autre. Le traitement est à notre portée !

Je vous livre telle quelle la conclusion, qui est à se rouler par terre :

« Les résultats suggèrent que le style affectif « sain » est associé à un profil de symptômes psychologiques et physiques meilleurs. De futures études évaluant ces associations longitudinalement pourraient fournir un rationnel à l’évaluation de l’effet des interventions psychologiques sur l’équilibre de l’affect et les conséquences cliniques dans la fibromyalgie. »

Des gens sont salariés pour ça. Quand la science oublie de se distribuer des bonnets d’âne…

Ce qui est génial avec la médecine fondée sur les preuves, c’est que nous allons bientôt pouvoir proposer des aventures extra-conjugales à nos fibromyalgiques en leur disant : « Mais regardez les études : le plaisir fonctionne mieux que les anti-douleurs ! C’est prouvé. » 

Enfin une AMM pour le raccordement érotique…

(1) Pleasure, pain and the protective effects of happiness, K Sibile et al., IASP 2014, Buenos Aires, 6-11 octobre 2014

Échelle visuelle analogique du bonheur
Échelle visuelle analogique du bonheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *