Stimuler le cerveau des vieillards avec des jeux iPad ?

Devant la profusion et la facilité d’emploi des jeux de gymnastique cérébrale sur tablette tactile, je me suis demandé s’ils n’étaient pas les rééducateurs désignés des fonctions mentales devenues paresseuses avec l’âge. Je projetais ainsi de remplacer, sur mes ordonnances, les cache-misères du vieillissement (antalgiques, anti-arthrosiques de fond, massages de complaisance) par une série de niveaux à battre sur l’un des nombreux logiciels gratuits disponibles.
J’ai fouillé la question et commencé à expérimenter moi-même le procédé. Quel effet cela pouvait-il avoir sur les discrets abandons de mémoire que je n’aurais pas eu à trente ans ? La conclusion fut claire…

Nos circuits cérébraux sont spécialisés et relativement indépendants ; les faire travailler par des activités ciblées ne développe que l’aptitude à cette tâche spécifique, et non à son intégration dans des processus mentaux plus complexes. Autrement dit, améliorer notre logique en résolvant des énigmes augmentera notre performance sur un jeu du même type mais pas notre intelligence dans la vie courante, dont nous n’éveillons pas ainsi les associations.
De même pour la mémoire : son fixateur le plus efficace est l’émotion ; ce n’est pas devant ces jeux mécaniques que vous l’emballerez.

Cela n’enlève pourtant pas tout intérêt à une tablette chez un vieillard. D’une part la réussite à ces jeux, généralement bien gradués pour ne pas décourager top vite, redonne une confiance précieuse au vieux atterré par ses propres pertes intellectuelles. D’autre part ces écrans sont des fenêtres largement ouvertes sur la mémoire collective, par le web, et la conservation de sa mémoire personnelle, par les outils généalogiques, le scrapbooking, les contacts, son journal personnel.
Enfin ces jeux peuvent être le point de départ de logiciels plus ambitieux visant à reconnecter ces « muscles » cérébraux tonifiés aux tâches de la vie sociale. Les jeux de rôle, accusés de rétrécir l’univers réel des jeunes, seraient-ils capables de rouvrir les mondes imaginaires anéantis par les ans ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *