Dictionnaire médical alternatif

Anatomo-pathologiste : scénariste de tranches de vie.

Amniocentèse : auscultation d’un foetus à l’aide d’un séthrètoscope.

Auto-médication : la meilleure méthode pour lutter contre est la bien-portance.
Pas la peine de se prendre pour un médecin si l’on ne se prend pas pour un malade…

Bactéricide : auteur de crimes contre l’inhumanité.

Beauté : marchandise résistant mal au soleil, qu’il faut se dépêcher de ranger à l’intérieur.

Cancer : — Euh… êtes-vous sûr qu’on ne peut pas changer de signe ?
— Oui. C’est pour la vie…

Causalité : de quoi causerait-on sans elle ?

Chimiothérapie : mode d’alimentation qui a déclenché l’énorme succès du bio.

Clientèle : nous avons celle qui nous ressemble.
Si nous souhaitons de la variété, alors il nous faut être plusieurs.

Coeur : organe spécialisé dans l’activité de battre pour les femmes, et qui fait un infarctus en apprenant que c’est immoral.

Cognitive : recette consistant à saisir un cerveau au moment d’un comportement automatique précis
et à le plonger dans une gelée de coings nutritive qui l’alimente éternellement.

Connaissance : ne peut pas être substituée par la conne aisance.

Coton-tige : violeur d’oreille libidineux, persuadé que la ouate protège contre les maladies transmissibles.

Crevette : chez le goutteux, aussi dangereuse qu’une guêpe jaune. Peu importe qu’elle ne possède pas de dard :
c’est le rhumatologue qui se charge de piquer, dès la crise démarrée.

Dent : accessoire inutile implanté dans la bouche des enfants par les petites souris ; la plupart ont un centre en matériau résorbable, laissant une cavité au bout de quelques années, défectuosité lourdement financée auprès des souris vénales par l’Ordre des chirurgiens-dentistes.

Dernier souffle : remboursement de l’emprunt à l’atmosphère fait à la naissance.

Déviance et génétique : puisqu’il n’existe pas un gène de l’intelligence,
pourquoi en existerait-il un pour les maladies mentales ?

Épidémie : maladie transmise par l’air, moins souvent dans les gouttelettes de salive que dans les mots qui les accompagnent.

Evidence Based Medecine : acronyme anglais signifiant « Médecine Biaisée à l’Évidence » ; certains mauvais plaisants disent « Baisée ».

Fonctionnelle : terme appliqué à une maladie ambivalente, plutôt dérèglement du PDG en fonction dans le bureau cortical que des organes fonctionnaires.

Gastro-entérologue : oracle bizarre qui tente de vous persuader qu’avaler et déféquer son oeil est nécessaire pour lire votre avenir.

Ginécologie : populaire ; 1ère spécialité qui permet de s’adonner à la boisson tout en restant écologique.

Hygiène : protection contre les maladies physiques, et cause de maladies mentales.

Jeune : tous les vieux, aujourd’hui, rêvent de rester jeunes,
mais il ne faut surtout pas être un jeune d’aujourd’hui.

Maladie : ce que le mal a dit.

Médicament : certaines en font leur amant médical.

Médecin : proxénète des précédentes.

Mont de Vénus : éminence la plus dangereuse connue. Tous les visiteurs sont attirés par le précipice.

Mort : rien d’autre n’apporte autant de diversité dans la satisfaction.

Moyen : appellation fausse, en médecine, d’une obligation.

Naissance : rien d’autre n’apporte autant de diversité dans la satisfaction.

Obésité : tentative d’absorption du monde environnant qui ne se laisse pas arrêter par deux accoudoirs.
(Maigreur : don de son espace environnant aux appétits de conquête des obèses)

Papule : endroit où il faut commencer pour déboutonner une maladie.

Pied creux : souvent confondu avec un dromadaire à cinq sabots assis sur son cul.

Piercing : anneau d’amarrage à son groupe social.

Polyconscience : si 450 millions de personnes dans le monde souffrent de troubles mentaux, il nous faut une autre théorie de la conscience.

Prostate : organe prétentieux dont l’importance ne cesse de gonfler avec l’âge alors qu’il sert de moins en moins.

Rein : organe particulièrement mou, terrifié à l’idée que l’on vienne lui demander de soulever un piano et se plaindre ensuite de sa performance minable, le honteux « Tour de rein ».

Sleeve : implantation chirurgicale d’un slivoïde, espèce d’alien chargé de grignoter lentement l’intérieur du corps de son hôte.

Statistique : outil de conversion merveilleux qui permet d’expliquer à tous une maladie inexplicable à l’un.

Thermomètre : étrange forme de vie à base de mercure qui s’emmerde à mesurer la température.

Varice : seule circonvolution que l’on est content de voir scléroser avec l’âge.

Verge : corde qui se prétend assez longue pour aller chercher les gens au fond du précipice.

Une réflexion sur « Dictionnaire médical alternatif »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *