mai 102009
 

labels_sante

HON, HAS, Ordre des Médecins… organismes qui tentent de réglementer l’information santé sur le web.
Que valent leurs labels?
Malheureusement pas grand-chose, car les règles sont faites pour être contournées, voire retournées.
Exemples:

Ordre: Médecins, identifiez-vous quand vous ouvrez un site. L’information ne doit pas être anonyme.
Le vilain: met ses nom et adresse bien en évidence à côté des informations passionnantes qu’il dispense.

HON: Webmestres, citez vos sources.
Le vilain: cite celles qui l’arrangent, fait semblant d’ignorer celles qui le contredisent.

Mais surtout: Le niveau de preuve reste incertain, n’existe pas pour des conseils très utiles (-> suspects…), n’est pas adapté aux situations individuelles, perd de son intérêt d’autant plus qu’entrent en jeu un grand nombre de facteurs. C’est en fait toute la méthodologie de l’application des statistiques au particulier qui est discutable, et mine les recommandations.

Les institutions animées des meilleures intentions du monde sont, dès qu’elles atteignent une certaine présence, soumises à des pressions, qui tronquent leur discours.
Exemple: Le tabagisme réduit le risque d’Alzheimer, étude soigneusement occultée par ces organismes, pas sanitairement correcte.

Ce qui mérite certification est l’intention.

Webmestres, affranchissez-vous de reproches en annonçant vos intentions, qu’elles soient commerciales, angéliques ou déjantées. Annoncez les conflits qui pourraient pervertir votre intérêt affiché.
L’honnêteté n’est pas forcément l’anti-matière du commercial. Heureusement que les gens cherchent aussi à acheter du rêve, sinon tous les publicistes seraient en prison.

Notre profession de foi, sur Rhumatologie en Pratique, n’est pas la retranscription de la référence en matière de médecine. Son épluchage demanderait bien davantage de moyens que nous n’en avons.
Nous tentons de baliser les friches où la référence fait défaut, sans nous aveugler en même temps que notre lecteur.
Ces friches sont vastes pour les affections musculo-squelettiques.
Les articles sont tirés, pour la plupart, de séminaires faits aux médecins, où la bibliographie est survolée, pour atterrir plus vite dans le champ de la pratique et de l’expérience. Le compagnonnage, nous l’avons constaté, est l’essentiel de ce qui persiste le lendemain dans l’intimité du cabinet.

A nous lire vous serez deux, lors de votre prochaine consultation, à en profiter.

 Posted by at 14 h 38 min

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>