L'organisation physique du cerveau s'impose-t-elle à l'intelligence?

Le rationnel est-il doté de noyaux intégrateurs très directifs,
incontournables dans le processus mental?
Et l’intuitif au contraire serait une mosaïque de centres neuronaux
s’accordant rarement de la même façon?

Pour: Les différences de pensée entre hommes et femmes,
si l’on pense qu’elles ne sont pas entièrement d’origine environnementale,
auraient-elles un support génétique par le biais d’une organisation cérébrale différente?

Questions subsidiaires, sur l’évolution du fonctionnement cérébral:
-Est-il plus facile au rationaliste de « taguer » le noyau dur de son esprit, ou à l’intuitif de rassembler la classe agitée du sien?
-Le vieillissement est-il plus pénalisant pour le rationaliste, fonctionnant de façon privilégié sur certains centres au détriment de friches neuronales croissantes, avec pour conséquence étroitisation d’opinions très affinées?
Tandis que l’intuitif garderait une adaptation meilleure aux nouvelles circonstances avec son fonctionnement multicentrique, tout en ayant eu sa vie durant une certaine difficulté à garder 2 fois de suite la même opinion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *