nov 192008
 

La musculation fait partie des sports contraints,
par opposition aux sports libres.

Dans un sport contraint, les mouvements sont imposés, répétitifs.
Ils exposent aux mêmes inconvénients que les métiers ultra spécialisés,
où la répétitivité des gestes et des postures
fournissent des foules de TMS (troubles musculo-squelettiques).

Le tennis est partiellement contraint:
contraint pour le bras, libre pour les jambes.
La plupart des sports comportent quelques gestes contraints.
Ce sont eux qui fournissent les douleurs traînantes,
à l’opposé des traumatismes vrais
qui provoquent douleurs aiguës mais de guérison spontanée,
plus fréquents dans les sports libres.

Un geste répétitif est moins nuisible quand l’appareil locomoteur a grandi avec lui.
Ainsi les tendinites sont inexistantes chez un tennisman qui a démarré ce sport adolescent,
tandis qu’elles sont fréquentes chez les initiés à l’âge adulte.

Certains gestes contraints deviennent beaucoup moins agressifs
quand ils laissent une certaine liberté d’adaptation.
Exemple: le pédalage, où l’on peut modifier la plupart des axes:
assis ou en danseuse, genou ramené vers l’intérieur ou l’extérieur,
fesses à l’avant ou à l’arrière de la selle.

La musculation développe la masse musculaire,
mais les tendons ne grossissent plus guère après la fin de la croissance.
Une inadaptation entre les forces de traction du muscle et la capacité de résistance du tendon à l’arrachement est fréquente,
démasquée par le travail répétitif.

Les sports contraints développent peu la vitesse et la coordination.
Seul des axes bien précis sont entraînés,
sortir de cette programmation pose problème,
une gestuelle variée voire imprévisible devient plus difficile.
C’est la génération actuelle de machines
qui fait de la musculation un sport contraint.
il est souhaitable d’en imaginer de nouvelles.

Le mélange de la musculation avec des sports libres
est la meilleure prévention.

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>