Cancer (3): Comment améliorer son propre dépistage

Les tribunes précédentes vous ont semblé décourageantes?
Voyons comment ne pas en arriver à un stade évolué:

-6 signes auxquels être attentif: S’en occuper rapidement peut amener une guérison du cancer:
-Plus rare mais à connaître: L’extrémité des doigts
-Antécédents familiaux, encouragements au dépistage régulier
-Signes qui risquent de vous conduire à de très mauvaises nouvelles… mais informez-vous: Ce n’est pas toujours le cas.
-Que faire d’autre pour le dépistage personnel…
Lire l’article complet

Une réflexion sur « Cancer (3): Comment améliorer son propre dépistage »

  1. Le cancer est avant tout une longue maladie, plus qu’un tueur,
    c’est ce qui pose le plus de problèmes aux familles.
    Ainsi la lutte contre le cancer ne peut s’affranchir du rapport à la maladie,
    vaste chantier de philosophie sociale, plein de chausses-trappes,
    sur lequel peu s’aventurent.

    Car s’il n’y avait que la perte de chance, rappelons que
    la maladie thrombo-embolique veineuse fait en Europe 2 fois plus de morts
    (540.000 par an) que réunis:
    -le SIDA (5.860)
    -le cancer du sein, cancer féminin le plus fréquent (86.830)
    -le cancer de la prostate, cancer masculin le plus fréquent (63.630)
    -les accidents de la route (53.600)
    … ces causes choisies bien sûr pour leur médiatisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *