Neuf promu ou Vieux soutenu?

Une évolution futuriste commence à s’ancrer dans notre présent:
Le remplacement facile des pièces défectueuses de notre organisme,
rend peu attractive la pénible attention à porter à son hygiène de vie.
Influence de la société consumériste:
Il est plus rapide et moins coûteux
de remplacer que de réparer.

Verra-t-on en tête de gondole
la hanche inaltérable ou la cornée multicolore?,
la promotion sur le rein de verrat?,
génétiquement modifié bien sûr.

Porte ouverte à la vente d’organes,
par des donneurs de rue
même pas au pied de l’échelle sociale:
Celle-ci démarre plus haut, au premier étage…
Mais il y aura le label Commerce Equitable!

Ne forçons pas le macabre
car le scénario n’est sans doute pas de science-fiction.
Peut-être faudra-t-il promener vos pièces usées
dans les pays émergents pour trouver un rafistoleur?
Chez vous on ne proposera plus qu’échange standart.

A Rhumatologie en Pratique nous sommes plus attentifs à l’auto-guérison,
l’auto-réparation -nous ne pouvons malheureusement pas mettre en ligne
les mains habiles de nos garagistes 🙁
Suivez nos conseils
pour que votre dernier portrait
ne soit pas confondu avec une demi-roue de vélo.

Partie de jambes
Certaines pièces sont plus attirantes que d’autres

2 réflexions au sujet de « Neuf promu ou Vieux soutenu? »

  1. Même si les facteurs génétiques sont très importants dans ce destin
    on ne peut pas les influencer facilement
    mais ils ne sont peut-être pas si définitifs que ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *