Déc 032007
 

Ma grand-mère a consulté un prof de rhumato.
Elle a 99 ans, trotte comme un lapin, n’avale aucun cachet.
(Elle prend toujours mon avis quand un confrère tente de lui en inscrire sur la pancarte).
Mamie d’un rhumatologue, elle ne prend même pas un anti-ostéoporotique!
C’est-à-dire… quand je vois sa touffe de cheveux blancs à la hauteur de mon nombril… je lui dis que c’est un peu tard!

Bon quand même, à force d’user le trottoir jusqu’à l’église,
elle a fini par user un peu son genou.
La municipalité veut bien refaire les joints du trottoir, mais pas la jointure de Mamie.

Bonne forme

Alors il y a 1 an je lui ai mis 2 seringues d’huile dedans.
Ravie, elle s’est attelée à user les joints tous neufs du trottoir.
J’ai été un peu optimiste: Je lui avais promis 20.000 kms avant le prochain graissage…
elle a du en faire 200 avant que la gêne revienne… modérément.

Le petit-fils étant à un demi-tour du globe,
elle a pris le prof de rhumato le plus connu du secteur,
seul capable d’égaler le rejeton (merci Mamie!).

Il l’a envoyé paître au bout d’une minute:
« Vous reviendrez me voir quand vous serez vraiment malade! »
Elle est partie pas trop vexée, par le compliment déguisé.

Ce prof néanmoins ne lui aura pas rendu service.
Il sait peut-être, par ses présences fréquentes aux congrès,
que l’arthrose débute bien des années avant l’apparition des symptômes,
mais il ne l’applique pas dans sa consultation.
L’ostéoporose a gagné son droit au traitement préventif,
il n’y a pas si longtemps (il y a quelques années il fallait s’être déjà fracturé pour se voir rembourser le traitement),
mais l’arthrose en est loin.
Comment la prévenir à vrai dire,
quand les traitements n’ont pas démontré leur capacité à la brider?
Les injections de hyaluronate en sont probablement capables, vu les résultats spectaculaires observés dans les stades précoces,
mais on ne dispose pas d’études assez ambitieuses pour le confirmer.
Problème: Fabriquer des pilules peu efficaces mais très prescrites, rapporte moins que des huiles injectées par une minorité de spécialistes.
Les petits labos qui fabriquent ces huiles n’ont pas les reins assez solides pour financer les longues et coûteuses études nécessaires,
d’autant que le produit n’est pas brevetable.

J’ai donc pris ma sacoche et fait une visite de 18.000 kms
pour la rénovation annuelle de Mamie,
qui s’est remise à trotter.
Je ne voudrais pas qu’une poussée de chondrolyse
(destruction rapide du cartilage)
lui fige ses dernières belles années.

De toute façon, lui ai-je dit, c’est sa faute!
Elle n’avait pas à fourrer les genoux chez un adepte couronné de la médecine fondée sur les preuves
quand c’est l’affaire du petit rhumato de quartier!

 Posted by at 19 h 48 min  Tagged with: ,

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)