Pensez-vous que la recherche de la vérité est une folie ou un chemin vers la raison?

La vérité n’existe qu’en regardant son aspect fusionnel, sa qualité de représentation unifiée. Tandis que regardée par son aspect constitutif, ses éléments assemblés, nous constatons que d’autres assemblages sont possibles, que la prise en compte d’éléments supplémentaires forme une autre vérité.

La vérité est donc une base rassurante en tant que représentation, mais une agitation chaotique en tant que constitution.

Comment notre esprit est-il structuré ? C’est un ensemble de concepts de complexité croissante construits à partir de principes élémentaires. Ces principes sont l’ordre, la causalité, le temps, l’information, l’individualité, le collectif… Les concepts complexes sont la conscience de soi, de la société, les abstractions, les mysticismes…

Chercher une vérité unique pour des concepts complexes est vain puisque ce sont eux qui possèdent la constitution la plus changeante et chaotique. A l’inverse il est difficile de chercher plusieurs vérités aux principes élémentaires, qui sont semblables dans tous les esprits. Nous ne pouvons leur imaginer une constitution plus fine qui permettrait de leur donner des significations différentes.

Au final plus un sujet est complexe plus il est réducteur pour l’esprit de lui appliquer une vérité. La raison adaptée est celle de la logique floue. La vérité peut être cernée mais pas désignée. La laisser vague lui conserve son universalité, tandis que la désigner la transforme en notre désir individuel.

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *