Qu’est-ce que la conscience ?

La conscience est le contrôle.

La réalité est un processus. Niveaux d’informations intriqués. La vision de la réalité est habituellement horizontale, celle de systèmes juxtaposés. Cependant la vision verticale est la plus fructueuse : manière dont les niveaux d’information sont interdépendants. L’interaction se fait dans deux directions : 1) ascendante : micro-mécanismes produisant une organisation plus complexe. 2) descendante : l’organisation résultante exerce un effet rétro-actif sur les micro-mécanismes. Une information de niveau supérieur est en quelque sorte une représentation de l’ensemble des informations de niveau inférieur, un ajout par rapport à cette simple somme. Et cet ajout est actif. Un fragment de conscience vient d’apparaître.

Aucun dualisme dans cette définition. Une conscience n’est pas une addition de micro-consciences. Elle est constituée par le niveau d’information additionnel. C’est l’ajout de niveaux successifs qui va étendre, complexifier, renforcer le niveau supérieur de contrôle, qui devient une représentation de sophistication croissante, fondée sur les informations sous-jacentes.

Une fois la conscience définie ainsi, ce qui est éprouvé est le contenu de la conscience, la complexité des représentations qui s’ébattent au niveau le plus élevé de contrôle de la structure physique considérée. Dans le cerveau humain ces représentations sont extraordinairement variées, élaborées, ramifiées. Une conscience humaine correctement éveillée est l’intégration de très vastes réseaux neuraux réalisant une superposition de concepts organisés en niveaux successifs de complexité. La richesse de notre conscience vient de la hauteur de notre pyramide d’organisation mentale. Celle-ci se structure progressivement du nourrisson à l’adulte. Elle perd sa souplesse au grand âge. Elle varie d’un individu à l’autre en fonction de la facilité individuelle à élever ces organisations conceptuelles, et de la nécessité à le faire.

En posant cette question vous étoffez le niveau très élevé qui est la représentation du soi dans la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *