Le discours de l'ostéopathe

Devez-vous faire plus confiance à ce que trouve l’ostéopathe qu’à ce que votre corps vous raconte?

L’ostéopathe se fie à des règles. Il cherche des asymétries, des défauts de mobilité, des mauvais positionnements. Mais comment savoir s’ils sont, chez vous, vraiment pathologiques?
Nous ne sommes pas symétriques. Nous sommes adaptés.
Adaptation qui se produit surtout pendant la croissance, beaucoup moins par la suite. Un enfant coureur aura des membres inférieurs bien conçus pour la course à pied. Un jeune tennisman ne fera pas de tendinites au membre supérieur, adapté tôt aux gestes contraints par ce sport.
Bien des problèmes de la maturité viennent des changements d’habitudes physiques: travail assis en permanence quand on était très sportif jeune, ou au contraire charges et marches fréquentes alors qu’enfant, on était fâché avec les activités physiques.

Nous sommes un ensemble d’automatismes et de programmes de correction.
Ce que va trouver l’ostéopathe peut être le résultat d’une compensation tout à fait adaptée à votre fonctionnement très personnel. Intervenir n’est pas, dans ce cas, judicieux.
Explication aux douleurs qui apparaissent en des endroits dont l’ostéo s’est occupé, ayant repéré un placement vertébral insatisfaisant, mais dont vous ne vous êtes jamais plaint…
Le thérapeute s’en tire par une pirouette, expliquant qu’il a « révélé » un trouble que vous ne ressentiez pas. En fait il a modifié un équilibre qui tenait par ce placement particulier.

L’idée de « symétrisation » ou de « schéma idéal » pour le fonctionnement global est une utopie, dont personne ne peut détenir les innombrables clefs. La santé ostéo-articulaire passe par de bonnes compensations, et c’est là une des grandes inégalités entre les individus, certains dits d’excellente « proprioceptivité » trouvant intuitivement et spontanément les meilleures attitudes, d’autres n’y comprenant rien.
Les premiers sont bien sûr ceux préférentiellement portés sur les activités physiques en tous genres, conformation cérébrale qui se manifeste très tôt dans la vie avec des enfants qui montrent de pétulants centres moteurs, tandis que d’autres restent plus longtemps la main pendouillant au bout du bras, avant de découvrir à quoi elle sert.
Mais l’activité physique n’est pas que compétition, elle est aussi adaptation à son mode de vie.

Pouvez-vous vous fier à ce que vous ressentez?
Vous en doutez certainement si vous êtes préventivement chez l’ostéo tous les mois.
Vous doutez surtout de vos capacités à le faire.
C’est le plus grave, surtout si vous vous entourez de personnes qui vous aideront à vous en convaincre, pour des motifs commerciaux.

Rendez-vous compte de la perfection de vos automatismes déjà existants:
Cet assemblage biscornu d’os, de cordages, d’organes, d’excroissances variées,
tient debout tout seul, sans que vous y pensiez !
(si vous vous êtes assis rien qu’à cette idée, je vous conseille de vous faire brancarder immédiatement chez le psy…)
Vous êtes donc, de base (et de sommet), très performant. Un édifice remarquablement stable.
Et capable, de surcroît, de vous avertir des adaptations à suivre pour que l’auto-réparation agisse en toute efficacité: la douleur est un signal fort. La douleur dit « non ». Sa disparition dit « oui », bougez à nouveau.

3 erreurs vous guettent en respectant aveuglément le signal douloureux:
Suite pour les adhérents…

Craquements, grincements, "sable" dans les articulations, quelle signification?

Sommaire:
Les bruits du squelette: Indiquent-ils des problèmes, même en l’absence de douleur?
-Le craquement
-Le grincement
-Les crépitations
-L’impression de « sable » articulaire
-Le claquement
Pourquoi ces bruits apparaissent-ils à un moment donné?
Sont-ils un signe avertisseur de dysfonctionnement et ultérieurement de maladie?
Article pour adhérents…

La grande histoire naturelle de la colonne vertébrale

L’essentiel:
-A quoi sert la colonne vertébrale?
-Les courbures: anomalies et conséquences.
-Le disque: pas si différent des autres articulations.
-Le déséquilibre agression-réparation.
-Les efforts sont-ils bons ou mauvais?
-Qu’est-ce ça devient avec l’âge?
-Les médicaments: Utiles?
-La hernie discale est-elle toujours grave?
-Finalement, comment ne plus souffrir du dos?

Pour les adhérents…
ou
adhérez…

FAQ Genou ménisque arthroscopie viscosupplémentation

Des questions libres:
L’IRM montre à la fois un ménisque abîmé et de l’arthrose. Faut-il faire une arthroscopie?
Les ménisques sont-ils indispensables? Quels problèmes si on les enlève?

Pour les adhérents:
Les injections de hyaluronate (viscosupplémentation) ne marchent pas toujours. Pourquoi?

Vidéos: Auto-rééducation de l'épaule et mobilisations des doigts

Une épaule travaille trop vers l’avant et tend à se décentrer: Voici la rééducation simple et rapide à pratiquer si vous avez déjà eu des crises douloureuses à ce niveau.

Doigts verrouillés par l’arthrose ou par des séquelles d’entorse, d’arthrite?
La vidéo pour débloquer

Existe-t-il une sécheresse synoviale dans l’arthrose?

C’est une de nos questions non résolues. Cette hypothèse repose sur un faisceau d’arguments:
-diminution des sécrétions exocrines avec l’âge (larmes, salive, sécrétions génitales, sueur…)
-dérouillage et craquements matinaux s’améliorant après le début de l’activité physique
-effets favorables de la visco-supplémentation articulaire
-effets favorables des techniques manuelles, massages, décoaptation articulaire,
qui peuvent agir en exprimant la sécrétion synoviale, en la répartissant sur toutes les surfaces articulaires libérées de leur adhérence après une immobilisation prolongée.
Cette hypothèse n’est pas démontrée… ni infirmée, parce qu’aucune étude ne s’en est préoccupée.
Elle ne heurte aucune constatation de bon sens.
Les bénéfices des conseils pratiques qui en dérivent sont immédiats.
Les effets indésirables semblent… plus hypothétiques que ceux de n’importe quel médicament sur le marché.
Alors?
La pratique…

Protéger ses articulations pour continuer à gratter le ciel du haut des cîmes…
Photo de Patrick F.
randonnee

Pépins de la vie courante: Les trucs du médecin

Vous ne savez pas s’il est vraiment utile de prendre cette semaine complète d’antibios pour votre angine?
Vous toussez tellement que vous avaleriez bien la bouteille de sirop d’un trait?
Vous avez déjà été défiguré par un disgrâcieux orgelet?
Vous voulez atténuer le plus vite possible la brûlure du contact avec une méduse?

Tous ces petits pépins ne sont pas vitaux mais gâchent bien la vie.
Nos trucs vont s’étoffer sur cette page pour les adhérents…

Débarrons les lombaires

La douleur en barre lombaire,
qui ne l’éprouve pas au moins une fois dans sa vie?
La plupart du temps on s’étire, un peu d’attention aux positions,
une boîte d’anti-inflammatoires: tout disparaît. Réparé….
Souvent, la barre revient, traîne, s’installe à demeure.
Inquiétude: Devrai-je avaler des pilules en permanence?
Est-il prudent de continuer les efforts au travail?
Tout le monde a un conseil à vous donner: 
ostéo mio, kiné rêvé, aimants calmants,
planche vibrante, école du dos, ceinture, gym Mézières…
Défricherez-vous cette jungle?
Et si vous n’avez pas grand temps ou argent à y consacrer?

Cet article comprend 2 parties:
A) L’explication détaillée du fonctionnement du disque et l’histoire des lésions
B) Les conseils pratiques à suivre
Le texte est long: vous pouvez sauter directement à la 2ème partie,
revenir lire la première de temps à autre,
pour vous enthousiasmer à suivre les consignes!

Suite…