Le vélo est-il bon pour les rotules ?

Dans le syndrome rotulien aigu :
Votre genou gonfle discrètement autour de la rotule, vous avez du mal à le plier (sans vrai blocage), l’accroupissement est difficile voire impossible, les escaliers deviennent une épreuve affreuse, vous n’avez pas de point douloureux bien précis (vous désignez l’avant du genou ou un côté de la rotule), et l’autre genou est souvent touché. Les symptômes sont survenus après un effort inhabituel ayant forcé sur l’avant de la cuisse et du genou : randonnée avec pente, escaliers interminables, accroupissement ou travail prolongé à genoux. C’est un syndrome rotulien aigu ; le « pneu » recouvrant l’arrière de votre rotule, face à la trochlée (sorte de vallée où glisse la rotule à l’extrémité inférieure du fémur), est altéré, ramolli, perd sa résistance aux pressions qui se majorent dès que vous pliez le genou.
Si les ennuis proviennent d’un contexte inhabituel, il n’est pas obligatoire que vos rotules soient en mauvais état et impuissantes à guérir. Un repos relatif peut suffire (étendre les jambes le plus souvent possible).

Dans le syndrome rotulien chronique :
Quand les douleurs durent plus de quelques semaines, il devient certain que vos habitudes posturales quotidiennes ne conviennent pas à vos rotules et les empêchent de cicatriser. Le vélo, dans ce cas, est certainement une excellente thérapeutique, à deux conditions :
1- Régler la selle assez haute pour que votre genou passe par l’extension complète lors du pédalage. Vous devez sentir le décollement bénéfique de la rotule lors de ce passage.
2- Chercher l’axe le plus confortable pour la rotule, en rapprochant plus ou moins le genou de la barre centrale lors du pédalage. En général c’est quand vous voyez votre pied bien dans l’axe du genou, mais c’est à moduler selon ce que vous ressentez. Souvent le genou doit être rapproché de la barre centrale davantage que vous ne le faites spontanément, car beaucoup de gens sont en genuvarum, c’est-à-dire les genoux trop éloignés du milieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *